AGRICULTURES ET ALIMENTATIONS DANS UN MONDE GLOBALISÉ

21-28 septembre 2011, Cerisy-la-Salle
Colloque sous la direction de Patrick CARON (Cirad), Bertrand HERVIEU (Ministère de l’Agriculture), Bernard HUBERT (Inra et Agropolis International).

La disputation de St Lô

La disputatio est une méthode d’enseignement des universités médiévales basée sur la formulation d’une question suivie d’argumentations, affirmative et négative, défendues par des acteurs et confrontées à un panel de représentants du Conseil régional, du Conseil Général, de l’AFD, de l’Inra et de l’Union Européenne. La salle a aussi eu son mot à dire. Elle a pris fait et cause pour l’un ou/et l’autre des points de vue et les a fait savoir !

 

 

 

Dans un contexte de globalisation des marchés agricoles et de sous alimentation d’une partie de la population, en particulier de petits agriculteurs, de croissance démographique et de prise en compte des enjeux environnementaux, de quelles agricultures le XXIème siècle a-t-il besoin ?

 

Qui peut se décliner selon différents points de vue

Peut-on, dans la continuité des mouvements observés à ce jour, imaginer un monde sans paysans et capable théoriquement de produire suffisamment pour nourrir les villes via l’adoption par un petit nombre d’industriels hautement productifs de modèles techniques « performants » ? A-t-on besoin de toutes les sociétés pour alimenter la planète ? Comment alors penser la fragmentation amplifiée des paysanneries et accompagner un grand nombre de paysans sans terre et sans marché condamnés à la paupérisation, voire à la famine?
Devons-nous nous orienter vers une agriculture duale : des produits de base dans un marché mondial et des marchés de proximité ? Mais justement, ces produits « de base » sont-ils constitués de matières premières ou de produits issus de premières transformations ?
Alors quels liens entre les producteurs, les opérateurs de la commercialisation et les firmes agro-industrielles ?
N’existe-t-il pas en outre des formes d’agriculture localisées relevant d’une pluriactivité de ménages ruraux pauvres ? L’agriculture ne serait-elle que source de produits alimentaires à fin de commercialisation ? A l’inverse, peut on et doit on lui assigner d’autres fonctions et en particulier celle de contribuer au développement économique et social des zones rurales ? Comment alors l’assumer et l’évaluer ?
Dans le même temps, les mondes agricoles eux-mêmes sont agités de transformations et de mouvements impensés jusqu’à maintenant: croissance en valeur absolue du nombre de paysans à la surface de la terre, émergence de formes nouvelles d’organisation de la production, persistance et diversification des exploitations familiales. N’y a-t-il pas alors plusieurs options techniques à mettre à la disposition d’une diversité de modes de production et de types de produits ?
Faut-il promouvoir une seconde révolution verte ou une révolution doublement verte : tous les moyens technologiques doivent ils être mis en œuvre pour garantir la sécurité alimentaire planétaire ou faut il avant tout mettre en avant les dimensions environnementales et sociales des modèles de développement qui les fondent ? Les deux sont-ils compatibles et à quel coût ?

Ils ont échangé sur leur vision du futur de l’agriculture et de l’alimentation dans le monde en présence d’un panel constitué de MM. Jean BIZET (sénateur), François DUFOUR( vice-président chargé de l’agriculture à la région de Basse-Normandie), Pascal FEREY (Vice-président de la FNSEA), Henri NALLET (ancien ministre). Le débat sera également ouvert avec la salle.

 

Deux “disputants”

HAUSMANN Carl, Bunge, Saint-Louis, Missouri : Le défi d’aujourd’hui: Pourquoi nourrir l’humanité va nous conduire à trouver un équilibre optimal entre les ressources naturelles et les besoins humains ?


Plus d'infos sur Carl Hausmann

HAUSMANN Carl,Bunge, Saint-Louis, Missouri :  Le défi d’aujourd’hui: Pourquoi nourrir l’humanité va nous conduire à trouver un équilibre optimal entre les ressources naturelles et les besoins humains ?

Carl Hausmann, Management director de la multinationale agroalimentaire Bunge et membre du conseil d’administration du Consortium des centres de recherche agronomique internationaux (CGIAR )

Consulter la présentation

 

 

HERREN Hans, Millennium Institute, Washington DC, VP de l’IAASTD : Agricultures et alimentations dans un monde globalisé : contribution à la controverse publique de St Lô

Plus d'infos sur Hans Herren

HERREN Hans, Millennium Institute, Washington DC, VP de l’IAASTD : Agricultures et alimentations dans un monde globalisé : contribution à la controverse publique de St Lô



Consulter la présentation




HERREN / HAUSMANN : Controverse de St Lô: Échanges entre les deux intervenants

 

Intervenants

Cliquez sur le nom de l’intervenant pour écouter et consulter sa présentation

BIZET Jean, Sénateur : Controverse de St Lô: Le champ, espace social, une interpellation politique 

DUFOUR François, vice-président du Conseil Régional de Basse Normandie, chargé de l’agriculture : Controverse de St Lô: Pour un bilan de 15 ans de globalisation de l’agriculture

FEREY Pascal, vice-président de la FNSEA : Controverse de St Lô: témoignage d’un représentant du monde agricole 

NALLET Henri, ancien ministre de l’Agriculture : Controverse de St Lô : Agriculture entre politique et marché, que faire de nos contradictions ?